Législation de contraste aux MGF dans les pays africains

Linked on our blogs with Give someone you never met, a gift they will never forget, with Waris Dirie et la MGF, with Desert Flower Foundation,with Législation de contraste aux MGF dans les pays africains, with Nigerian family struggles to protect daughters from painful African tradition; and with Clinic to fight taboo of female mutilation.

Publié dans NIHMP, non daté.

Plusieurs pays africains ont adopté des normes spécifiques pour la lutte contre les mutilations génitales féminines. Des Lois a ce propos sont présentes au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, Ethiopie, Egypte, au Ghana, en Guinée, République Centrafricaine, au Sénégal, en Tanzanie, au Togo et en Ouganda.

Le Burkina Faso est un des pays qui a développé un système législatif de contraste aux mutilations génitales et où la sanction pénale est accompagnée par diverses campagnes de sensibilisations pour éliminer ces pratiques. Le Comité National Anti-Excision œuvre avec cet objectif, et dans le pays on a relevé une diminution de la mortalité due aux conséquences des lacérations des génitaux … (à voir sur leur site).

Comments are closed.