Si vous aviez eu 20 ans … (en 1809 /en Europe)

Publié sur le blog Autorisons-nous à penser … , par blog owner, non daté.

… Si vous aviez eu 20 ans, il y a 200 ans… En 1809 un quart d’entre vous ne seraient déjà plus là, morts bébés ou enfants, de n’importe quelle maladie qu’on ne savait pas soigner. Les armées de Napoléon parcouraient toute l’Europe. Nos provinces appartenaient à la France. Vous les garçons, vous auriez été recrutés de force et beaucoup seraient morts de leurs blessures en Autriche, en Espagne, ou gelés dans les steppes en Russie. Les jeunes filles travaillaient dur, dans les champs ou dans les premières usines. On n’allait pas à l’école ou seulement quelques semaines en hiver. On vivait sous le Code Civil de Napoléon qui faisait de la femme une éternelle mineure. Dans les familles pauvres, on se mariait avec qui on voulait mais on n’avait à mettre en commun que la misère. Chez les bourgeois, on obéissait à papa et maman, quitte à épouser un homme beaucoup plus âgé. Ce serait parfois un veuf, qui aurait perdu sa femme, morte en accouchant de son 4e ou 5e enfant … // 

… Si vous aviez eu 20 ans il y a 50 ans … En 1959 vous seriez né alors qu’Hitler mettait en place la terreur. A l’automne, votre père aurait été mobilisé. Certains ne l’auraient jamais revu. Si vous vous appeliez Goldstein, Cohen ou Levy, peut-être seriez-vous le seul survivant de votre famille. À moins que vous ne soyez mort, vous aussi. La moitié d’entre vous serait au travail depuis l’âge de 14 ou 16 ans. D’autres ayant quitté leurs Abruzzes, leurs rivages turcs, espagnols ou marocains s’enfouissaient dans les mines qu’on fermerait bientôt … Un quart auraient terminé leur Ecole Moyenne et seraient fonctionnaires ou employés. 4 ou 5 seraient à l’Université, grâce à une bourse qui ne permettait aucun échec Mais en 59, on se croyait encore riche et vous auriez été optimistes car il y avait du travail; certes pas toujours agréable, souvent physique, avec des horaires à pause, peu de sécurité et pas de quoi acheter une voiture. Mais vous aviez connu bien pire et l’effort ne vous effrayait pas … //

… Alors, devons-nous avoir peur?

Les jeunes ont toujours eu des défis à relever Depuis les débuts de l’Histoire, Chaque génération a dû se battre A vous de trouver vos combats, vos idéaux, vos objectifs et de vous y atteler A plusieurs, si possible.
(Texte entier).

Comments are closed.