Des plants sains du Honduras sauvent la culture bananière en Tanzanie

Publié dans Diplomatie Belgium.be, le 12 janvier 2011.

Communiqué de presse:

L’Exposition mondiale sur le développement Sud-Sud (novembre 2010) des Nations unies a récompensé un projet mis en place par la coopération belge au développement, l’Université catholique de Leuven et leurs partenaires collaboratifs, qui illustre la plus-value de la coopération Sud-Sud. Des variétés de bananes résistantes, développées entre autres au Honduras, ont été introduites dans le district ravagé par les maladies et les fléaux du bananier de la Kagera en Tanzanie. Cette intervention a multiplié par six les revenus tirés de la culture bananière dans la période 2003-2008. 

Le département Biotechnique des plantes (KULeuven) – le gestionnaire de la collection de bananiers de Biodiversity International – a mis au point l’approche stratégique et encadré l’exécution du projet. Depuis, 2,4 millions de plants de bananier résistants ont déjà été plantés, pour au total 14 variétés. A ceux-ci s’ajoutent dans une deuxième phase, lancée en 2009, quelque  2,7 millions de pousses de bananiers. Le projet s’attache également à la fertilité des sols et à la vulgarisation des techniques agricoles et post-récolte … //

… Le projet démontre l’interdépendance des canaux de coopération au développement les plus divergents: la coopération gouvernementale belge au développement, les universités, les instituts de recherche internationaux et les ONG locales et belges. Il révèle d’autre part aussi que seule une organisation efficace et un projet à terme suffisamment long peuvent avoir un impact durable sur la population. (texte entier).

Comments are closed.