Liberia-Santé: Réduire la mortalité et la morbidité maternelles et infantiles

Publié dans Afrique en ligne, par Pana, le 10 mars 2011.

La présidente du Liberia, Ellen Jonhson Sirleaf, a lancé mardi la feuille de route pour l’accélération de la Réduction de la mortalité et de la morbidité maternelles et infantiles, mais aussi la Politique nationale de santé sexuelle et reproductive, dans le cadre des activités marquant la Journée internationale de la femme 2011. La feuille de route est un plan quinquennal qui entend accroître de 50 pour cent le nombre d’accoucheurs qualifiés, à tous les niveaux du système de distribution de soins de santé, mais aussi la couverture et l’accès 24 heures par jour et 7 jours sur 7 à des soins généraux et d’urgence de qualité en obstétrique et pour le nouveau-né, au regard du Paquet de Base des Services de Santé (Basic Package of Health Services – BPHS).

Le plan va également augmenter la couverture, l’accès et l’utilisation des services de Planning familial, renforcer la gestion communautaire de la santé maternelle et du nouveau-né, entre autre, dans l’objectif de réduire le taux alarmant des décès maternels et infantiles.

Au Liberia, quatre femmes meurent tous les jours de causes liées à la grossesse, tandis que 15 enfants meurent à la naissance.

Les causes majeures de ces décès de femmes enceintes sont, entre autre, l’hémorragie, les complications liées à des avortements peu sûrs, des infections, l’éclampsie et un travail difficile.

Les autres causes indirectes sont l’anémie, le paludisme, le VIH et les pratiques traditionnelles nocives telles que les Mutilations génitales féminines MGF … (texte entier).

Liens
:

Mutilations génitales féminines MGF … aussi en Suisse;

Extrême-Nord :45 milliards F Cfa aux associations.

Comments are closed.