Le Reseau Siggil Jigeen implique la Guinée-Bissau dans la lutte contre l’excision

Publié dans Agence de Presse Sénégalaise, par MG/AD, le 12 mars 2011.

… La rencontre est organisée par le Réseau Siggil Jigeen, en partenariat avec le district de santé de Kolda, avec l’appui d’IntraHealth.

Elle permettra de faire le point des interventions de l’année 2010 et de planifier des activités pour combler les gaps, en vue d’optimaliser les efforts consentis dans la lutte contre les mutilations génitales féminines.

Nous avons tenu l’atelier qui regroupe les acteurs de la société civile notamment avec une forte mobilisation des femmes et des organisations de la Guinée-Bissau pour avoir une synergie des interventions dans la promotion de l’abandon de l’excision, a dit Sékou Baldé, point focal du réseau Siggil Jigeen dans la région de Kolda. 

M. Baldé a indiqué qu’au Sénégal, malgré la loi, il y a encore des poches de résistance et du coté de la Guinée-Bissau la loi qui sanctionne la pratique n’existe pas.

Donc, nous avons estimé qu’il faut prendre en compte la dimension transfrontalière dans la lutte contre l’excision, mais également avec la présence de nos parents de la Guinée-Bissau, nous avons pris en compte une des recommandations du médecin chef de district de Kolda, a déclare M. Baldé.

A travers cette rencontre, les organisateurs cherchent des alliés pour la tenue de plaidoyers pendant la période du mois d’avril pour contribuer à l’accélération du processus d’abandon de l’excision dans la région de Kolda.

Pour sa part, le docteur Ibrahima Claude Touré, médecin chef du district de Kolda qui présidant la rencontre, s’est réjoui de la tenue de l’atelier … (texte entier).

Liens:

Osons explorer le clitoris, par Odile Buisson, Gynécologue obstétricienne, le 10 mars 2011;

Complaisant, par Nancy Huston, le 12 mars 2011;

Notre sexualité, c’est grave
, dans Slate.fr, le 13 mars 2011.

Comments are closed.