Le chef du gouvernement patronne la 11ème journée nationale de lutte contre l’excision

Publié dans le Portail Officiel du Gouvernement du Burkina Faso, le 20 Mai, 2011.

Le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a patronné le 20 mai 2011 à Dori, chef lieu de la région du Sahel, la cérémonie commémorative de la journée nationale de lutte contre la pratique de l’excision. Cette 11ème journée nationale de lutte contre la pratique de l’excision, célébrée en principe chaque 18 mai, était placée cette année sous le thème de « engagement des gouvernements, indispensable pour l’atteinte de la tolérance zéro aux mutilations génitales féminine » … // 

… Face à cette réalité, le Premier ministre a invité la population de Dori à dire non ! à l’excision. Il a dénoncé vivement cette pratique qui porte atteinte à l’intégrité physique de la femme telle que Dieu l’a créée. Il a par ailleurs dit toute la disponibilité du gouvernement à accompagner les acteurs de la lutte contre l’excision, et promis de mettre en jeu des prix à décerner à des personnes ou organisations qui se seraient illustrées par la force de leur engagement dans la lutte contre l’excision. Luc Adolphe Tiao a également saisi l’occasion pour saluer et encourager tous les acteurs pacificateurs du pays à Dori et plaidé pour que les édifices et biens publics ou privés ne soient plus les cibles d’éventuels manifestants, étant entendu que ces actions compromettent le développement de tous les Burkinabè.

Madame Chantal Compaoré dont l’engagement et la détermination à lutter contre la pratique de l’excision ont été reconnus tant par le ministre de l’action sociale que le chef du gouvernement, a interpelé les autorités politiques et administratives à s’engager davantage dans ce combat, en octroyant plus de moyens aux structures de lutte contre ledit fléau. Elle a par ailleurs annoncé que les premières Dames d’Afrique ont entrepris un plaidoyer pour que l’ONU prenne une résolution interdisant la pratique de l’excision dans le monde entier. Il faut enfin noter que 7 structures et ONG ont reçu des mains de la première Dame, des attestations de reconnaissance pour leurs actions dans la lutte contre la pratique de l’excision.

A la suite de la célébration de la journée nationale de lutte contre l’excision, le Premier ministre a effectué une visite du chantier de construction et de bitumage de la route Dori-Seytenga-Frontière du Niger. Un corridor long de 56 km qui contribuera grandement au désenclavement de toute la partie nord du pays, en la reliant au Niger et au Nigéria. Le Premier ministre a apprécié positivement le niveau d’avancement des travaux et félicité l’entreprise pour la qualité des travaux effectués. Il a aussi pris l’engagement d’œuvrer de concert avec le ministre de l’économie et des finances à faciliter le décaissement des sommes nécessaires pour, un achèvement du chantier au plus tard en fin juillet, le délai butoir de juin ne pouvant être respecté. (texte entier).

Comments are closed.