VIOLENCES FAITES AUX FEMMES :LA FRANCE SOUTIEN POUR 162 MILLIONS FCFA

Publié dans Nouvelle Expression, Cameroun Actu, par Lindovi Nfjio, 15 juillet 2011.

Aucun pays n’en est exempt». Bruno Gain, l’ambassadeur de la France au Cameroun l’a reconnu mardi dernier. Ce qui explique la préoccupation de son pays dans la lutte contre ce phénomène qui semble plus criard dans les pays du sud. Et cela est d’autant plus important qu’«au Cameroun, la violence faite aux femmes est une réalité, elle touche toutes les femmes, quelque soit leur statut social», appuie Djessi Ndine, la présidente de l’association camerounaise des femmes juristes (Acafej). A propos, l’Acafej met dans ce registre, les violences domestiques (un peu plus de 92 % des victimes), les violences conjugales, les décès dus aux complications liées à sa grossesse, à l’accouchement ou à des suites de couche, les pressions psychologiques, les atteintes à l’intégrité physique, les mutilations génitales féminines, les viols, l’inceste, les mariages précoces, les mariages forcés, la préférence pour les garçons et ses incidences sur le statut des filles, les grossesses précoces, l’exploitation économique et sexuelle des filles …  

Pour soutenir le combat qui nécessite une communion de forces, l’ambassade de France a signé des accords de coopération avec quatre associations camerounaises de la société civile engagées dans ce sens : l’Acafej, l’association de lutte contre les violences faites aux femmes (Avlf), le Cercle international pour la promotion de la création (Cipcre) et la section camerounaise d’Avocat sans frontières. Sous l’égide de l’Onufemmes.

Relations inégales à l’origine: … //

… L’objectif de l’Onufemmes est de «galvaniser le système des nations unies dans son ensemble, afin que nous puissions honorer la promesse inscrite dans la charte des nations unies de l’égalité entre les femmes et les hommes», a rappelé Arlette Mvondo. Parce que pour les défenseurs d la cause féministe, l’origine de la violence à l’égard des femmes réside essentiellement dans les relations inégales de pouvoir qui, de tout temps, ont existé entre les hommes et les femmes, et dans la discrimination générale que subissent les femmes au niveau public et privé. Et «une plus grande égalité des sexes accroît l’efficacité et l’efficience des actions de développement», soutient Djessi Ndine. (texte entier).

Links:

C.R.I.DE.M.org., le 10 juillet 2011: … Dans le cadre du partenariat, vieux de 5 ans, entre la Fédération Luthérienne Mondiale en Mauritanie ‘’FLM/RIM’’ et la Coordination Régionale Gorgol des Droits Humains et de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines ‘’CRG/DH-MGF’’, un programme de réhabilitation en faveur des sinistrés des inondations de l’hivernage 2010, financé par la FELM est en cours d’exécution … ;

Les Etats-Unis soutiennent la promotion des droits civiques en Mauritanie, dans C.R.I.DE.M.org., le 9 juillet 2011: … Ces fonds sont destinés à assister la société civile dans ses activités visant à promouvoir et à défendre les droits civils et politiques en Mauritanie”, a indiqué Jo Ellen Powell, ajoutant que ces projets couvriront les activités que sont, l’éducation sur les mutilations génitales féminines et la formation des femmes leaders pour une plus grande participation aux prochaines élections municipales et législatives.

no more FGM / stop female genital mutilation, on fr.FACEBOOK;

Demandes d’asile liées au genre, dans Conseil de l’Europe /Assemblée parlementaire, le 18 juillet 2011;

Female genital mutilation, Meisjesbesnijdenis, in Netherlandse, 4 july 2011.

Comments are closed.