Campagne de sensibilisation sur les MGF au profit des imams de la commune d’Akjert

Publié dans Cridem.org, par Adama Sy cp /La Tribune Hodh El Gharbi, le 13 septembre 2011.

Akjert, chef lieu de la commune du même nom situé à 35 km d’Aioun a abrité deux jours de sensibilisation sur de la fatwa et la déclaration des professionnels de santé sur les MGF : excision, du premier au 02 du mois courant.

La rencontre a été organisé par la Composante genre de la GTZ, la Coordination Régionale des Affaires Islamiques et la coordination régionale du ministère des affaires sociales, de la femme et de l’enfance . Ont participé à cette rencontre 40 Imams venus des quatre horizons de la commune.  

L’atelier a été ouvert par, Mohamed Moktar Ould Mohamed Ahmed le Coordinateur de la composante genre de la coopération allemande GTZ qui a d’abord remercié l’assistance avant de décliner les effets néfastes qu’entraîne cette vieille pratique, qui date de 1200 ans avant JC.

Et a aussi rappelé que l’éradication de la pratique demande la participation du tous. Enfin Mohamed El Mokhtar Ould Mohamed Mahmoud a fixé les attentes et les finalités de la rencontre. Monsieur Bilal Ould Mohamed Moktar technicien de santé a, pris parole pour lire et expliquer la déclaration des professionnels de santé sur les mutilations Génitales Féminines.

‘’Les mutilations génitales féminines désignent toutes les interventions aboutissant à une ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou toute autre mutilation des organes génitaux qui sont pratiquées pour des raisons culturelles ou autres et non à de fins thérapeutiques’’ voila la définition a-t-il donnée à l’excision.

Ould Mohamed Moktar a en outre ajouté que les l’excision a des conséquences graves sur la vie des excisées telles que, l’hémorragie dysménorrhée (règles douloureuses), dyspareunie (rapports sexuels douloureux), traumatisme, lésions des organes génitaux, complications pendant la grossesse et l’accouchement… et peut même conduire à la mort … //

… Parmi les recommandations des participants ont peut citer la pérennité des formations, vulgariser les droits de la femme, impliquer les femmes dans la gestion des conflits et la rencontre permanente des imams pour les questions de genre.

Les participants ont aussi manifesté leur entière satisfaction et leur enthousiasme pour la grande rencontre et aussi articulé que la Composante genre de la GTZ a toujours été à leurs cotés. (le texte en entier).

Adama Sy cp, La Tribune Hodh El Gharbi, Cridem.

Comments are closed.