Le noir est un blanc comme les autres

Publié dans SlateAfrique, par Damien Glez, le 23 Septembre 2011.

La peau noire prend enfin du galon dans tous les domaines. Dans trop de domaines? Texte et dessin inédits de Damien Glez. Le galbe des femmes noires est magnifié depuis longtemps. Tôt, les podiums de la haute couture internationale ont promu des mannequins blacks, parfois présumés mules à diamants de dictateur libérien.  

En mai dernier, une luxueuse suite d’hôtel new-yorkais a placé une femme de chambre guinéenne au rang de fantasme à la mode. Ce mois de septembre 2011 consacre définitivement l’apparente prédominance de la beauté noire: il ne s’agit pas d’un succès continental; ni même mondial; il s’agit d’une distinction à l’échelle du cosmos! Pour un an, l’Angolaise Leila Lopes est officiellement la plus belle femme de l’univers, zone géographique censée inclure les petites femmes vertes de l’imaginaire collectif  … //

… Réalité et fictions:

Les médias justement, nombrilisme et mise en abyme obligent, ont toujours été jaugés pour évaluer la possibilité des noirs à être définitivement installés au(x) sommet(s) —même si des émissions satiriques continuent de caricaturer le présentateur français de l’émission 7 à 8 comme un fantasme de 5 à 7.

N’écarte-on pas, aujourd’hui, la journaliste Audrey Pulvar davantage pour ses liens personnels avec un présidentiable (Arnaud Montebourg) que pour sa couleur de peau? Et ne retrouve-t-elle pas rapidement une place de chroniqueuse dans un talk-show du samedi soir?

Dans les tranches fictionnelles des mêmes médias, les comédiens de couleur sont-ils encore trop souvent cantonnés aux rôles de noirs? Toujours est-il que Walt Disney a eu Tiana, sa princesse d’ébène. Effet du politiquement correct? Discrimination positive? Elle rejoint, dans le secteur comics, les superhéros blacks John Stewart, Tyroc ou Black Lightning. Même la série Pokemon a associé un héros noir au personnage Victini.

Après avoir été cantonné aux rôles de sauvage ou de dictateur cannibale, le noir serait enfin un number one comme les autres. Alors pas d’angélisme; il est naturel qu’il soit de tous les podiums, des palmarès les plus valorisants comme des plus tristes box-offices. Depuis ces derniers jours, le peuple noir a son champion parmi les requins imprudents de la finance, son Jérôme Kerviel. Le trader Kweku Adoboli vient de faire perdre 1,46 milliard d’euros à la banque suisse UBS. Joli score.

Et puis:

En politique, le peuple noir a engendré Dieudonné et son idéologie scabreuse mâtinée d’humour grinçant. Dans le hit-parade des faits divers, il a fourni Guy Georges au répertoire des psychopathes et l’esthète Youssouf Fofana qui a tenté de redonner son sens premier au mot barbare.

Les blacks sont donc à tous les sommets. Tous? Non, car une hiérarchie résiste encore et encore à la marée noire. Dans le palmarès des noirs sur le toit du monde, il manque encore un pape couleur d’ébène. (le texte en entier).

Lien: Carte d’Afrique – pour choisir un pay, survolez la carte et cliquez sur un pays.

Comments are closed.