SOCIETE: Impliquer des leaders religieux dans la lutte contre l’excision

Publié dans GCI, par JKD/AB/JPO/ST, le 20 octobre 2011.

Le chef de cabinet du Ministère des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE), Mme Madeleine Millimono a présidé mardi, 18 octobre à Conakry, la cérémonie d’ouverture d’un atelier de plaidoyer auprès des leaders religieux pour leur implication dans la lutte contre l’excision et la promotion des droits de la femme.  

Cet atelier est organisé par le ministère d’Etat des ASPFE, en collaboration avec l’ONG Sabou-Guinée et l’Association des Leaders Religieux de Guinée (ALRGUI). A cette occasion, Mme Millimono a dit, que cette heureuse initiative qui, au-delà du plaidoyer traditionnel, permettra d’offrir un espace d’idée sur les perceptions religieuses dans un contexte marqué par une campagne d’excision massive de jeunes filles sur la base de fausses rumeurs… 21:35 20-10-2011 … //

… Selon le chef du cabinet du ministère d’Etat ASPFE, le gouvernement guinéen a manifesté et continue de manifester sa volonté de traduire dans les actes, ses engagements internationaux sur la base d’un programme fondé sur la justice sociale, l’égalité et l’équilibre entre les fils et filles de la Guinée.

Elle a en outre, particulièrement salué la présence de la chargée du Programme au Bureau régional de Save The Children Suède pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre basée à Dakar, Mme Anta Fall, porte parole des partenaires techniques et financiers, pour avoir fait le déplacement pour cette rencontre de Conakry qui a d’ailleurs souligné, que ledit atelier est le fruit d’une franche collaboration initiée depuis longtemps entre l’ONG Sabou-Guinée et Save The Children Suède (SCS).

Mme Fall a rappelé, que SCS est une ONG internationale créée en 1919 dont l’objectif est de lutter pour un monde qui respect et accorde de la valeur à chaque enfant, un monde où les enfants participent et ont une influence sur leur propre développement et en fin, un monde où tous les enfants ont un esprit et des opportunités.

Dans la poursuite de ses objectifs, a-t-elle ajouté, SCS forme des alliances stratégiques avec des partenaires tels que les ONG locales, nationales, internationales, les ministères et les parlementaires techniques et financiers.

Selon elle, le projet qui lie SCS avec l’ONG Sabou-Guinée, intitulé ‘’l’Approche santé à l’approche droit’’, mis en œuvre pour une période de 3 ans (2010-2012), a pour ambition, de réquisitionner la pratique des mutilations génitales féminines en Guinée, au Sénégal, en Gambie et au Mali sous financement du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour Eradiquer la Violence à l’Egard des Femmes à travers ONU/Femmes et SCS.

Sachant ses objectifs très ambitieux, la chargée du Programme au Bureau régional de SCS pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre nécessite l’implication de tout un chacun. C’est pourquoi elle salue la présence des partenaires stratégiques sans lesquels aucun développement ne se fera.

Au nom de son ONG, d’ONU/Femme et de tous les partenaires présents, Mme Fall a remercié la ministre d’Etat des Affaires Sociales de la Promotion Féminine et de l’Enfance, les autorités et les leaders religieux dont l’engagement s’est démontré à travers l’organisation de ce présent atelier. (le texte en entier).

Comments are closed.