POLITIQUE: Rapport sur la discrimination à l`égard des femmes

Dr Coffie Raymonde défend avec succès le dossier ivoirien à Génève. – Publié dans abidjan.net, par les Ministères, le 22 Octobre 2011.

La Ministre de la Famille de la Femme et de l’Enfant de Côte d’ivoire était le 14 octobre 2011 devant la commission de la CEDEF (Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes), au palais des Nations à Genève . La Côte d’ivoire qui se présentait pour la première fois à cette tribune a été honorée grâce au brillant dossier défendu par Dr Coffie Raymonde … //  

Au cours des échanges qui ont suivi, pendant près de cinq heures de temps de 10H du matin à 18 h du soir, Mme la ministre a répondu sans faux fuyant aux préoccupations des membres du comité qui ont passé au peigne fin les 16 articles de la convention. Les questions ont essentiellement porté sur:

  • les mesures prises pour relever rapidement le taux de représentativité des femmes dans les sphères de prise de décision, éliminer les lois discriminatoires dont la disposition bizarre du code de la nationalité défavorable à la femme étrangère qui épouse un ivoirien;
  • Les mesures incitatives à l’égalité d’accès à l’éducation /formation, à l’emploi, au respect des droits humains des femmes rurales, leur participation au développement et leur prise en compte dans les instances décisionnelles locales, etc.;
  • les mesures prises pour lutter efficacement contre les violences à l’encontre des femmes et mettre fin à l’impunité face aux violences et notamment les viols, sécuriser les victimes voulant témoigner;
  • Les mesures prises pour lutter contre la pauvreté, favoriser l’accès des femmes à la terre et à la justice, assurer une santé adéquate à la femme, amener les époux à accompagner les femmes dans le planning familial. A ce propos, les membres du Comité CEDEF ont voulu en savoir davantage sur les politiques concernant la santé de la reproduction et le VIH /SIDA.

Il a été aussi question de la loi d’amnistie décriée de 2007, du traité de Rome, de l’avortement, de l’uniformisation de l’enseignement dans les écoles confessionnelles et publiques, de l’application de la loi réprimant les mutilations génitales féminines, de la cohabitation du droit coutumier et du droit moderne , des problèmes de la polygamie, de la dot, du mariage forcé, des mutilations génitales féminines, etc..

Le Dr COFFIE GOUDOU Raymonde, Ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, qui a suivi avec attention les séminaires gouvernementaux, a répondu avec aisance et sérénité aux préoccupations soulevées sur l’éducation formation, l’emploi, le monde rural agricole, la justice, la sécurité et la santé … (full text).

Comments are closed.