Burkina Faso à Orodara: L’ONG Voix de femmes sensibilise des leaders d’opinion dans sa lutte contre l’excision

Publié dans allAfrica, par Apollinaire KAM, le 25 Novembre 2011.

… Malgré les multiples campagnes de sensibilisation sur le phénomène, on continue toujours d’enregistrer des cas d’excision dans certaines localités du Burkina Faso. La province du Kénédougou fait partie de ces localités, où la prévalence de la pratique est encore supérieure à 60%. Un fléau aggravé par sa nature transfrontalière, du fait de la proximité avec le Mali et la Côte d’Ivoire.  

Au regard de l’ampleur du phénomène, l’ONG Voix de femmes a fait de la lutte contre la pratique de l’excision, son cheval de bataille. A travers cette journée de sensibilisation à Orodara, elle entend promouvoir l’abandon de la pratique de l’excision, mais aussi et surtout informer les leaders communautaires du Kénédougou sur les dispositions du code pénal burkinabé contre les mutilations génitales féminines, a expliqué Mariétou Sanou de l’ONG Voix de femmes … //

… Dans le même registre, la Troupe de l’espoir de M’ba boanga a également fait une représentation théâtrale pour informer les leaders communautaires des méfaits de la pratique, mais surtout pour susciter leur implication dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. A noter que l’organisation de cette journée a été rendue possible grâce au concours financier de la Fondation HAURRALDE. (le texte en entier).

Comments are closed.