La faim n’est pas une fatalité

Lié dans nos blogs avec Jean Ziegler, Switzerland, et avec avec Can agricultural research help feed the world? – Publié dans Coop – coopération, par Anne-Marie Cuttat Eckert, le 12 décembre 2011.

Jean Ziegler vient de publier Destruction massive aux Editions du Seuil. Rencontre avec celui qui accompagne le combat des mouvements de libération dans le tiers-monde depuis cinquante ans. 

Rencontre: Quand nous retrouvons Jean Ziegler, dans une cafétéria de l’Université de Genève, l’après-midi est déjà bien entamé. Le sociologue termine un repas pris sur le pouce tout en parcourant la presse quotidienne. La parution de son dernier ouvrage chamboule un peu le temps de celui qui se veut un écrivain français, même s’il n’est jamais vraiment parvenu à se débarrasser de son accent. J’ai tout essayé. J’ai suivi des cours au Conservatoire, consulté des ORL, mais rien n’y a fait. Et les Français ne se gênent pas de me le faire remarquer. Quand certains d’entre eux me demandent d’où vient cet accent étrange, je leur réponds que je viens de Bulgarie … //

… Politique: C’est tout enfant que Jean Ziegler a découvert la politique. J’ai passé une partie de ma petite enfance à la campagne et ça m’a marqué. Avec ma mère et ma soeur, nous vivions chez mes grands-parents maternels, à Bangerten dans le canton de Berne. C’était pendant la Seconde Guerre mondiale. Mon père était actif à l’armée. Son grand-père paysan a été l’un des trois fondateurs, avec Minger et Gnägi, du Parti des paysans, bourgeois et artisans, ancêtre de l’UDC. Mon grand-père était une très forte personnalité. Pianiste et paysan en même temps. Il a eu beaucoup d’influence sur moi. C’est à lui que je dois ma passion pour la politique. Mon père, lui, la détestait

Discrimination: Celui qui fut, de 2000 à 2008, rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation du Conseil des droits de l’homme de l’ONU connaît la valeur du travail accompli par les femmes. En Afrique, elles jouent un rôle essentiel. Au Sahel, on les voit dans les champs, pliées avec leur houe. Pendant que les hommes palabrent … Elles doivent aussi faire à manger, chercher les branchages pour le feu, chercher l’eau au puits. Elles abattent un travail incroyable. La discrimination des femmes dans les sociétés traditionnelles africaines est terrifiante. Les Suissesses peuvent-elles encore se plaindre? En Europe aussi, la discrimination des femmes est scandaleuse. A travail et compétence égaux, le salaire de la femme, en moyenne nationale suisse, est inférieur de 22% par rapport à celui de l’homme, sans compter les tâches ménagères et familiales qui continuent massivement de leur incomber … //

Il dit des Femmes: En ce qui concerne ma vie personnelle, je dois tout aux femmes qui ont pris soin de moi tout au long de ma vie et qui m’ont tout appris des choses humaines. (le texte en entier).

Comments are closed.