Burkina Faso: Ganzourgou – Lutte contre les MGF

La population de Dawaka dit non à l’excision – Publié dans allAfrica, par Moïse SAMANDOULGOU, le 19 Décembre 2011.

Samedi 10 décembre 2011, la population de Dawaka dans la commune rurale de Zam a fait une déclaration publique d’abandon à la pratique de l’excision. Cela a fait l’objet d’une cérémonie présidée par Madame Clarisse Bayala/Kambiré, secrétaire générale de la province. 

Dans le cadre de ses activités de lutte contre les MGF, le Programme de marketing social et de communication pour la santé (PROMACO) a initié depuis 2008, une campagne de sensibilisation dans quatre-vingt-quatorze (94) villages du pays dont dix sept (17) dans le Ganzourgou. Ces activités ont entraîné dans chacun de ces villages de la province, une prise de conscience des méfaits de cette pratique et des initiations de déclaration publique d’abandon de la pratique de l’excision par les populations. Dawaka est bien l’un de ces dix-sept villages et le dernier à faire la déclaration publique.

Dans ce village, c’est une foule nombreuse qui est sortie pour être témoin de ce fait mémorable. Après le mot de bienvenue du maire de la commune, tour à tour, le chef coutumier, les responsables des communautés musulmanes, catholiques et protestantes, les jeunes et les femmes sont passés sur la tribune pour prendre publiquement le ferme engagement de bannir désormais l’excision à Dawaka. « Nous ne connaissions pas les conséquences de cette pratique ; maintenant que nous sommes éclairés, plus jamais ça à Dawaka » a dit le chef coutumier … (le texte en entier).

Comments are closed.