Mauritanie: deux villes – Tidjikja et de Moudjéria – abandonnent les MGF

Publié dans SousLeManguier, le 18 Février 2012.

Les habitants des villes de Tidjikja et de Moudjéria, situées toutes deux au Tagant (zone oasienne au nord mauritanien) ont annoncé, vendredi, leur abandon volontaire et collectif des mutilations génitales féminines (MGF), lors d’une cérémonie organisée dans le cadre de la célébration de la quinzaine MGF tolérance zéro.  

Les populations ont justifié leur décision par une prise de conscience des dangers que constituent les MGF pour la santé de la femme et de la fille, après plusieurs campagnes de sensibilisation et d’explication dirigées par des gynécologues, théologiens et associations féminines avec le soutien financier et technique de l’UNFPA, de l’UNICEF, de l’OMS, de la GTZ et de la coopération espagnole … //

… Onze localités dans les régions du Brakna et de Guidimakha (vallée fleuve Sénégal) avaient auparavant annoncé leur abandon des MGF, cette pratique pour laquelle la Mauritanie enregistre le taux le plus élevé de la région ouest africaine avec 72%.

Conscients que les MGF constituent un problème de protection vital, de santé et de respect des droits humains, les pouvoirs publics mauritaniens se sont engagés dans un programme historique de promotion de leur abandon avec l’appui, notamment de l’UFPA, l’UNCEF, l’OMS, l’ONUFEMMES et la Coopération allemande GTZ. (le text en entier).

Comments are closed.