Méfaits des mutilations génitales féminines MGF

Publié dans Afrique en ligne, par Pana, le 11 mars 2012.

Le CPJ pour la protection des journalistes qui rapportent les méfaits des mutilations génétiques féminines au Liberia – Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a invité les autorités libériennes à assurer la sécurité des journalistes menacés à plusieurs reprises pour avoir dénoncé les méfaits des mutilations génitales féminines (MGF) dans ce pays d’Afrique de l’ouest.  

Mae Azangoe, reportrice du quotidien FrontPage Africa et du site d’information New Narratives, a déclaré au CPJ avoir dû se cacher après avoir reçu plusieurs menaces pour un article publié jeudi sur les communautés libériennes qui pratiquent la mutilation génitale féminine sur deux filles sur trois dans le pays.

‘Ils ont laissé des messages et disant qu’ils m’attraperaient et m’exciseraient ce qui m’obligerait à me taire’, a confié Mme Azango, qui du coup ne dort plus chez elle … //

… Wade Williams, directrice de publication de FrontPage Africa, a indiqué avoir été interpellée plusieurs fois pour cet article, qui a largement été commenté dans les émissions de radio.

Mme Williams a ajouté que le journal et son personnel recevaient des menaces par téléphone.

‘Ils nous ont averti qu’ils nous feraient taire, et que nous n’aurions qu’à nous en prendre à nous mêmes pour ce qui pourrait nous arriver’, a-t-elle souligné.

‘La police libérienne doit immédiatement ouvrir une enquête sur ces menaces et assurer la sécurité de Mme Azango et des autres membres du personnel de FrontPage Africa’, a estimé le Coordonnateur du Plaidoyer pour l’Afrique du CPJ, Mohamed Keita.

‘Les gens qui sont derrière ces menaces semblent assurés de pouvoir agir en toute impunité. Les autorités doivent adresser un message clair sur le fait que ces menaces constituent un délit’, a-t-il indiqué.

Mme Azango a obtenu une subvention du Centre Pulitzer basé aux Etats-Unis pour ses articles sur la santé de la reproduction, selon FrontPage Africa. (le texte en entier).

Comments are closed.