Les conséquences sanitaires ignorées des mutilations génitales

Publié dans NENEHAWA, le 8 avril 2012;

Les mutilations génitales féminines sont des pratiques qui  consistent à enlever totalement ou partiellement les organes génitaux externes d’une fille. Entre autre les conséquences, les nourrissons, filles et femmes ayant subi une mutilation ou une excision sont exposés à des risques irréversibles pour la santé qui sont  regroupés en complications à court terme et les complications à long terme:  

A- LES COMPLICATIONS A  COURT TERME:

  • L’hémorragie: la section de l’artère dorsale du clitoris peut entraîner un effet hémorragique très dangereux, l’hémorragie peut aussi entraîner une anémie;
  • L’infection: elle peut être causée par les instruments non stérilisés ou par une contamination  majeurs de l’infection qui est la septicémie. De plus, le matériel peut transporter des microbes qui peuvent  entraîner l’hépatite B, le tétanos ou le SIDA;
  • La douleur: la majorité des cas, l’intervention est faite sans anesthésie, qui même si elle était pratiquée, n’offrirait qu’une sécurité d’intervention, car la douleur réapparaît aussitôt à la fin de l’effet de l’anesthésie;
  • La rétention urinaire: la douleur, la tuméfaction et l’inflammation des berges de la plaie peuvent provoquer une rétention urinaire. Toute rétention d’urinaire est un facteur  de développement d’infection;
  • Le stress et l’état de choc: la douleur et la peur peuvent provoquer une perte de connaissance, la plupart du temps réversible;
  • Les lésions de l’urètre: Elles sont surtout causées par l’inexpérience de l’exciseuse et les agitations de la fille.

B- COMPLICATIONS A LONG TERME:

A partir les effets psychologiques, les plaies guérissent en général avec peu de problèmes. Cependant, les cicatrices laissent  à la vulve peuvent entraîner des déchirures au moment de l’accouchement. L’infibulation, quant à elle est génératrice de nombreuses complications à long terme :

  • Croissance excessive des tissus cicatriciels au site de la palie réalisant des chéloïdes;
  • Lorsque l’orifice du vagin est  très petit, l’écoulement menstruel est obstrué, ce qui entraîne des infections génitales ayant pour conséquence la stérilité à long terme;
  • Les douleurs des relations sexuelles sont d’origine physique et psychologique;
  • Pendant l’accouchement ou même le mariage, la femme infibulée doit subir la désinfibulation pour consommation du mariage ou le dégagement de la tête fœtale. Dans ce cas la vie de la mère et de l’enfant peut être  en danger. Dans tous les cas, les épisiotomies larges (incision des grandes lèvres) sont le lot courant de ces femmes, afin de leur éviter une déchirure de la vulve et du périnée dont les conséquences sont les fistules vésico-vaginale. Ces conséquences s’expliquent par le fait que la plaie est plus grande. Ceci accentue aussi les risques infectieux. La rétention urinaire et du sang des règles sont aussi plus fréquentes car la peau est suturée par-dessus de l’urètre et l’entrée du vagin.

… (le texte en entier).

Liens / Links:

OIM – Neuvième Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines: Renforcer les cadres législatifs et la prévention pour mettre fin aux MGF, le 7 mars 2012;

L’UE protège des milliers de jeunes filles des mutilations génitales féminines, de l’excision et du mariage des enfants;

Extraits de ce que prônent les idéologues islamistes endossés par le CCIQ, l’organisation associée au projet de mosquée dans le quartier Saint-Sauveur à Québec, le 6 mars 2012;

Un projet de l’UE permet d’éviter la mutilation génitale à des milliers de fillettes africaines, le 13 avril 2012;

les MGF dans CRIcharleroi;

Campagne contre les mutilations génitales féminines: Chantal Compaoré dans la danse, le 21 mars 2012;

Man / Mutilation génitale féminine: Une enseignante se dresse contre la suppression de l’excision;

Pouquoi Les mutilations génitales féminines dans nos communautés;

Mauritanie: vers l’abandon des mutilations génitales féminines,par Mohamed Abderrahmane, le 26 mars 2012;

MGF: … en Italie, un réseau pour les contrer, le 23 mars 2012;

Les MGF dans Eléments de Droit Suisse, le 14 mars 2012;

Luttons contre la mortalité maternelle au Burkina Faso, dans Amnesty International, le 13 mars 2012;

6000…femmes excisées par jour, dans Femme de Santé, le 7 mars 2012.

Comments are closed.